La densité de logement dans les opérations d'aménagement en extension urbaine : Cadre méthodologique et données nationales

Etude et rapport

BOCQUET, Martin | Cerema. Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Administration)

Cette étude définit un cadre méthodologique et théorique concernant la mesure de la densité des opérations de logement en extension urbaine. À un niveau national, les opérations de moins de 8 logt / ha sont responsables de 51 % de la consommation d’espaces (dont 30 % pour les opérations de moins de 5 logt / ha), pour une production de logements modérée (19 % du total). De manière générale, ce sont ces opérations peu denses (moins de 8 logements par hectare) qui pèsent sur la consommation d’espaces des communes. Cette densité est répartie de manière très hétérogène au niveau national. Sans surprise, les territoires ruraux construisent de manière moins dense que les territoires périurbains, eux-mêmes moins denses que les territoires urbains. Cependant, il existe, au sein des territoires, une très grande hétérogénéité entre les opérations. À titre d’exemple les territoires ruraux possèdent aussi de nombreuses opérations denses, même si elles n’en constituent pas la majorité. À un niveau national, et en moyenne, il n’est pas constaté de dé-densification massive entre les années 2000-2010 et 2010-2020.

A consulter également

Du même auteur

Artificialisation (L') et ses déterminants d’après les Fichiers fonciers - Synthèse du rapport de janvier 2020 | BOCQUET, Martin

Artificialisation (L') et ses déterminants d’après les Fichiers fonciers - Synthèse du rapport de janvier 2020

Etude et rapport | BOCQUET, Martin | 2019

Approche de la rétention foncière dans le Pas-de-Calais | BOCQUET, Martin

Approche de la rétention foncière dans le Pas-de-Calais

Etude et rapport | BOCQUET, Martin | 2017

Domaine d'activité: Expertise et ingénierie territoriale

Commanditaire: DDTM62

Chargement des enrichissements...