Rues aux enfants et chemins des écoles : Pacifier les abords des écoles à Marseille pour développer une mobilité décarbonée

Etude et rapport

ORILLARD, Florence | MICHELON, Sylvain | Cerema. Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Administration). Auteur

Edité par Cerema. Bron - 2023

Commanditaire : Commune de MARSEILLE

Dans un territoire communal, les voiries des abords des écoles peuvent focaliser de nombreux enjeux de politiques publiques : développer une ville plus apaisée et sécure, promouvoir une transition des mobilités vers la décarbonation et pour l’amélioration de la qualité de l’air, adapter l’aménagement aux changements climatiques, encourager le lien au sein des quartiers... Au centre de l’acculturation des enfants aux mobilités actives dès leur plus jeune âge, les rues des écoles peuvent donc servir de « support projet » pertinent pour requestionner et faire évoluer le regard des ménages sur le rôle de la voiture dans le fonctionnement urbain de la ville. Les projets de pacification des abords des écoles nécessitent à la fois une approche stratégique (sur leurs cibles « usagers », sur leur relation avec les autres politiques de mobilité et d’espaces publics, sur leur intérêt tactique pour la régulation des usages …), mais aussi pluridisciplinaire dans leur philosophie de conception. Ce sont aussi des projets aux contraintes locales particulières (configuration et rôle des rues dans le plan de circulation, contraintes d’accès à maintenir, de gestion d’un dispositif à prévoir…), et dont l’acceptabilité par les différents types d’usagers de la rue exige nécessairement de la méthode. Réalisée dans le cadre d’un partenariat avec la ville de Marseille pour l’aider à monter des premiers projets, cette étude du Cerema propose des ressources méthodologiques pour aider les collectivités, de toutes tailles, à faire émerger et à mettre en œuvre des projets de pacification des abords des écoles, à l’échelle soit d’un projet individuel, soit d’une approche plus programmatique et pluriannuelle sur un ensemble d’écoles. Elle a donc pour rôle principal d’aider les collectivités à monter des projets, avec une ambition stratégique sur l’évolution de la voirie, prenant appui sur des projets incontestables et fédérateurs comme la sécurisation des déplacements des enfants. Ce rapport d’étude s’inscrit dans un ensemble de trois productions complémentaires : - Une aide au projet (ce rapport d’étude) présentant une « boite à outils », ainsi que des éléments de méthode pour choisir et porter des projets et un tableau d'aide au management visuel de projet ; - Des schémas types illustratifs et inspirants pour faire émerger des projets, qui correspondent à des contextes de voirie représentatifs, et qui peuvent contribuer à l’adhésion et l’acculturation des parties prenantes (élus, services, parents, habitants…) ; - Un outil cartographique d’aide à la décision, proposant une base de données spatialisée sur le parc des écoles d’une commune, qui permet de faire des choix de projets selon plusieurs familles de critères (criticité du contexte, facilité envisageable de la faisabilité d’un projet, opportunité à monter un projet), ou de suivre l’avancement d’un programme de projets. L’étude s’appuie donc sur les enjeux et l’ambition de la ville de Marseille sur son territoire, ainsi que sur la capitalisation des nombreux exemples et retours d’expériences d’autres territoires, principalement français.

Chargement des enrichissements...