Transports à haut niveau de service et interfaces avec les modes actifs

Article

MICHELON, Sylvain

Faire reculer la présence trop forte de la voiture dans l’espace public des villes nécessite de pouvoir combiner, habilement et plus durablement, les modes actifs des courts et moyens déplacements avec les transports en commun (TC) de surface. Si les «coronapistes» vélos ont relancé brutalement l’enjeu du partage de la voirie, exploré par les TC dans les premiers plans de déplacements urbains (PDU), c’est dans le développement d’une complémentarité efficace entre vélos, marche et TC que les territoires pourront parvenir progressivement à libérer leurs habitants de l’attrait de la voiture individuelle.

Consulter en ligne

A consulter également

Les documents de la série

Chargement des enrichissements...